Les Mots chantant

Les Mots chantant

Les Nouvelles II.Les Lettres, du recueil La Mémoire Courte

II

Les Lettres

 

Les Nouvelles

 

« Le mardi 16 janvier 1852,

 

Mon cher ami,

 

Je vous envoie cette lettre car depuis votre dernière visite des événements surprenants sont arrivés.

Le lendemain de votre départ précipité du fait de la maladie de votre mère, dont nous espérons l’entière guérison, ma fille Amandine et moi-même avons continué nos recherches dans la grotte de Valloire. A la lumière de la traduction des gravures trouvées dans la grotte, et qui je vous le rappelle sont en francoprovençal de Savoie, nous avons pu trouver une partie du plan qui, selon la légende, mène à l'artefact que nous cherchons depuis si longtemps. Après une journée harassante de traduction à la bougie dans le froid hivernale du village, nous sommes sortis de la grotte afin de regagner notre chalet mais à peine avons-nous mis le pied dehors que nous fûmes arrêtés. Je ne sais comment Amandine eût le temps de cacher les traductions. La raison de notre arrestation reste inconnue. Sachez qu’à ce jour nous sommes toujours retenus contre notre gré, et nous ne savons même pas qui nous retient. Cette lettre, si elle vous parvient, aura parcouru mille chemins et surmonté mille obstacles, aventure trop longue et sans intérêt pour le moment. Enfin vous êtes le seul à pouvoir nous aider. Je ne vous demande pas de nous délivrer, car tant que nous sommes entre ces murs sans nom vous pouvez continuer les recherches sans l’ombre d’une menace. C’est pourquoi vous trouverez une lettre d’Amandine, elle vous explique où elle a caché nos travaux. Ne vous inquiétez pas pour nous, votre futur beau-père et votre fiancée sont bien traités. Nous sommes retenus depuis près d’une semaine, dans une chambre, nous somme très bien nourris et en aucun cas malmenés.

Je sais que vous ne pourrez pas me répondre et m’éclairer sur les avancements de vos recherches. J’espère que nous pourrons bientôt sortir d’ici et reprendre nos vies.

Soyez extrêmement prudent,

Amicalement,

 

Léon Farrieu »

 

« Mon bien-aimé,

 

Je ne sais par où commencer. Le malheur nous accable, nous étions si près du but. Nous avons traduit une partie des gravures et ainsi nous connaissons une partie du plan. J’ai confiance en vous et je sais que vous y arriverez. Les plans, ça vous connaît, vous avez su trouver celui qui menait à mon cœur.

Lors de l’arrestation, j’étais juste derrière mon père lorsqu’il est sorti de la grotte, de ce fait j’ai vu des hommes l’attraper et j’ai eu le réflexe de prendre nos travaux et de les laisser dans la grotte à l’entrée. Vous souvenez-vous du premier jour où nous y sommes entrés ? Vous avez voulu graver nos initiales sur la roche et là un bon morceau s’est détaché et a failli vous casser le pied. C’est sous le gros morceau de roche que j’ai caché les documents, ce gros morceau qui porte tout de même nos initiales. J’ai peur que l’humidité de la grotte ou quelques bêtes ne les ait endommagés.

J’espère que vous pourrez poursuivre nos recherches et j’espère aussi avoir la chance un jour de revoir votre doux visage.

Je ne sais qui sont ces hommes et pourquoi ils nous retiennent, mais ils ne m’effraient pas. La seule chose qui m’effraie c’est de vous perdre ou qu’un malheur ne vous arrive. La vie sans vous serait un livre sans mot et sans fin.

Promettez-moi d’être prudent,

Amoureusement vôtre,

 

A.F » 

« Vendredi 27 février 1852

Gazette officielle de Savoie

 

Incroyable découverte dans les grottes des Echelles…

 

Le jeune Maxime Lagrange est à l'origine d'une incroyable découverte. Après des années de travail acharné dans dans les grottes de Savoie, ce jeune archéologue a fini par des découvrir des textes, qui après traduction on finit par le mener à la découverte d'un artefact qui remet en cause tout un pan de l'histoire.

Maxime Lagrange n'a pas voulu se confier sur cette découverte et s'est rendu en Angleterre afin de présenter sa découverte... »

 

« Mercredi 3 mars 1852

Gazette officielle de Savoie

 

Macabre découverte dans le Massif de la Chartreuse

 

Les autorités locales ont fait une macabre découverte dans le massif de la Chartreuse hier matin. Deux corps ont été retrouvés une jeune femme et un homme. Les autorités ne connaissent pas encore leur identité. Les enquêteurs privilégient, pour l'instant, la thèse de l'accident... »

 

Priscilla



12/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres